Le tourisme spirituel devient le pari de Lourdes


sanctuaire de Lourdes

En vue de remédier à une baisse continuelle de la venue des pèlerins à Lourdes, la petite commune des Pyrénées françaises mise désormais sur le tourisme spirituel. C’est une initiative prise lors de la célébration du 158ème anniversaire, de l’apparition de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous, le 11 février 2016. La concurrence cultuelle ne cesse de s’amplifier ces dernières années.

Causes de la baisse des touristes à Lourdes

Cette messe de célébration a vu la présence de 10 000 personnes seulement. En outre, la commune a perdu près de la moitié de ses clientèles ces dernières années s’il comptait plus de 5 millions de visiteurs auparavant.

  • Visite de découverte que religieux

Le nombre de pèlerins, que sont essentiellement des Espagnols et Italiens, ne cesse de baisser chaque année, mais aussi la durée de leur séjour. La dernière crise économique et financière et le comportement des visiteurs expliquent cette tendance baissière. Les touristes deviennent de plus en plus intéressés par le voyage en solo qu’en groupe et de découverte des sites que religieux.

  • Rude concurrence cultuelle envers les voisins

L’office de tourisme de cette commune a révélé que les touristes cultuels (surtout les Italiens) se sont laissés séduits par « des supposées apparitions de la Vierge à Medjugorje, en Bosnie-Herzégovine… » Les autorités préfectorales ont ainsi souligné que les arrivées ont diminué de 24% entre 2009 et 2014, les nuitées de moins de 23% et les établissements d’accueil de moins de 25%.

Conséquence, plutôt drastique

Les entreprises touristiques de cette petite ville abritant 15 000 habitants sont en « mauvaise santé » des suites d’une baisse des chiffres d’affaires de 9%. Une soixantaine d’hôtels de Lourdes essaye d’afficher le prix le plus bas du marché français pendant que 10 autres établissements ont fermé leur porte il y a un an. Quelque 169 maisons d’accueil ainsi que 220 magasins de souvenirs tentent de tenir le coup. L’église catholique de Lourdes souffre aussi d’un manque de ressources pour l’entretien du sanctuaire faute de la baisse des pèlerins. Il a dépensé une somme importante pour sortir le sanctuaire des inondations en juin 2013 vu que la crue du Gave traverse le site.

Établir le tourisme spirituel

Les initiateurs de ce projet tentent ainsi d’attirer des clients plus aisés comme le Pape… au cœur de cette 12ème ville touristique hexagonale. Les hôteliers qui ont les moyens entament ainsi des travaux pour augmenter le niveau d’étoiles de leurs établissements. Leur but c’est de faire de Lourdes la « référence européenne » dans le cadre du tourisme spirituel.

Aux programmes :

  • L’organisation d’un premier salon du tourisme en collaboration avec des tours operators du monde entier.
  • Des travaux visant l’obtention du label « Destination pour tous » (comme les handicapés, les invalides, les personnes avec poussettes). Des malades se ruent, en fait, chaque année au sanctuaire en espérant une guérison miraculeuse.

Les critiques ne cessent de s’amplifier que cette ville mariale devient… un endroit des commerces religieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *